— FIGHT, BITCHES!

L'Académie Barychnikov. L'école d'art la plus réputée des États-Unis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aidrian C. Black
    not weird, just special
    FASHION ♥

avatar

♦ MESSAGES : 28

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 0:17



(c) lyvious.

Aidrian Cormac Phidelius
Black

26 mai 1991 ♦ Stylisme ♦ Aisé

Me, myself and I.







« Piss off Aidrian, just leave and never come back. Move on mate. » Suivit d'une bousculade, Aidrian resta alors seul dans cette petite ruelle sombre de la ville de Londres. Il n'avait que 8 ans, jeune et perdu. Ses parents, il ne les avait jamais connu. En fait, il ne sait même pas leurs noms, pourquoi ils l'avaient abandonné, où ils étaient. La seule chose dont Aidrian se souvenait, c'était qu'il avait toujours vécu ainsi, comme un mendiant ou un voleur, un flâneur dans les rues de cette grande ville. Il avait des connaissances, des protecteurs, des personnes sur qui il pouvait compter. Enfin, il pouvait. Ce n'était plus vraiment le cas à présent. Il venait de se faire rejeter par sa supposée bande d'amis, des personnes qui, comme lui, n'avaient rien. Il les avait vu faire cela à plusieurs autres personnes, des vieilles recrus ou des plus récentes. Lui-même y avait participé, mais jamais il aurait cru qu'un jour, ce serait son tour. Aidrian les regarda partir, et il baissa la tête. Il était seul, abandonné, pour la deuxième fois de sa vie. Il n'était pas dépendant d'eux, mais c'était toujours bien de savoir qu'on était pas seul dans ce genre de situations. Presque tous les vagabonds de Londres se connaissaient, et bientôt la nouvelle se répandra, personne ne l'aidera à nouveau. Aidrian savait le sort qui l'attendait. Les 3 dernières personnes que le groupe avait rejeté, ils étaient tous mort. Deux durant le froid, et l'autre par suicide. Il était impossible de survivre ces jours-ci dans ce monde atroce. Lui, est-ce qu'il pouvait surpasser les autres? Aidrian ne savait pas trop. Même s'il surmontait les horreurs de l'hiver une fois, qui est-ce qui disait qu'il pourrait refaire ça 2 fois? 3 fois? Et le reste de sa vie? Non, le mieux, c'était de parcourir l'Europe le plus vite possible et aller dans le sud. Des mois et des mois de voyages.. mais Aidrian le ferait.





« Qu-quién e-eres? » Demanda d'une voix effrayée une jeune fille d'environ 9 ans. Aidrian releva son regard vers elle. Elle avait peur, très peur de lui. Il avait réussit à se rendre jusqu'en Espagne, dans la ville de Sevilla. Cela faisait environ 2 ans qu'il y était, il avait maintenant 12 ans. Cela n'avait pas été de tout repos de voyager jusque-là. Il a dut bien calculer ses trajets, être certain que les camions qu'il prenait ne se feraient pas fouiller ou qu'il s'en allait bel et bien au sud. Mais il avait réussit. Il s'était caché la nuit dernière parmi les arbres du parking près de la Plaza de Espana. Il n'avait pas dut voir le soleil se lever, car à présent, la première auto venait d'arriver, et une petite fille l'avait vu non loin. Aidrian se releva rapidement et recula de deux ou trois pas. Il devait être horrible à regarder. Ses cheveux étaient longs, sales et mêlés. Il était maigre, car cela faisait longtemps qu'il n'avait pas réellement mangé, et il faisait plus chaud que jamais en Espagne. Aidrian regarda la petite fille l'observer. Il commencait à prendre du recule doucement, prêt à partir en courant lorsqu'elle allait crier pour la police. Il s'arrêta net lorsqu'elle se retourna vers la voiture pour courrir dans les bras de son papa. Il baissa la tête et emboîta le pas pour partir silencieusement, mais une voix grave l'arrêta. « Ven aqui a mi hijo. » Aidrian se retourna et vit que le père venait en sa direction, la petite fille dans ses bras. Aidrian ne bougea pas d'un pouce. Ses réflexes de vagabonds s'étaient figés, il ne réfléchissait plus. L'homme s'agenouilla devant lui, et l'observa de haut en bas. Aidrian ne ressentait pas le besoin de courrir à toute vitesse. L'homme devant lui, bien habillé d'une jolie chemise et pantalon noir, lui inspirait confiance. « ¿Dónde está tu familia? » Aidrian, qui au cours de son voyage avait apprit à parler l'espagnol, ne fit que hausser des épaules. L'homme se releva, faisant plusieurs têtes de plus que Aidrian, et lui tendit une main. Avec un sourire aimable, il incitait le petit Black à le suivre. Ce dernier secoua de la tête, ne voulant pas suivre, mais avec un regard appuyé de la part de l'homme et un sourire adorable de la part de la fillette, il prit la main de l'homme. Ce devait être la plus sage décision que Aidrian ait jamais prit de toute sa vie.




Le voilà maintenant, beau grand jeune homme de 19 ans. Cet homme qui, 7 ans auparavant, l'avait surprit dans le Plaza de Espana.. Il le considérait comme le père qu'il n'avait jamais eut la chance d'avoir. Andreo Suarez, et sa petite fille Beatriz, c'était sa famille. L'homme était homme d'affaire. Il voyagait beaucoup, mais quand il prit Aidrian sous son aile, il dut faire face à plusieurs problèmes pour pouvoir avoir la garde de Aidrian, lui arranger une citoyenneté et une éducation. Très vite, il comprit que Aidrian ne se sentirait jamais à l'aise parmi les espagnols, il était blanc, il avait été pauvre. Cette petite vie de luxe que Andreo lui offrait, Aidrian ne savait pas exactement s'il en voulait. Il n'avait pas besoin de pitié, mais ce n'était pas de la pitié, c'était de l'amour qu'on lui offrait. L'amour d'un homme envers un jeune enfant, comme un vrai père qui se faisait du soucis pour un fils. Alors cela prit un temps fou pour arranger les papiers, et bientôt, Andreo, Beatriz et lui-même se retrouvèrent aux États-Unis, prêts pour une nouvelle aventure entre eux. Aidrian eut donc la chance de fêter ses 13 ans dans la ville de Chicago. C'était idiot, oui, mais Aidrian avait garder ses noms. Il ne savait pas si c'était vraiment son vrai nom de famille, ou sa vraie date de fête, mais quand il était jeune, ses anciens amis et lui avaient décidé que le 26 mai, c'était sa fête. Et Black.. ce nom de famille, ce n'était certainement pas le sien. La groupe de vagabonds à Londres, ils s'appelaient tous Black. Lui, Aidrian Black, avait choisit lui-même deux autres prénoms, Cormac était le nom du chef du groupe, celui qui avait été le plus proche d'Aidrian mais le premier à l'avoir rejeté, et Phidelius, le nom du garçon qui avait commis un suicide après s'être fait retirer du groupe. Ces noms n'étaient pas les siens, mais Aidrian y tenait absolument. Il grandit dans un petit appartement avec son 'père' et sa 'soeur'. Il les adorait. Aidrian était obéissant, faisait tout pour les aider, financièrement ou autre. Parfois, Andreo n'était pas content car Aidrian avait la mauvaise habitude de ne pas prendre l'argent .. où il ne devait pas, vous comprenez? Mais avec le temps, il comprit et essaya d'arrêter, même si c'était bien ancré en lui, l'art du vol. Il alla dans les collèges de quartier, tentant tant bien que mal d'avoir des bonnes notes. Il s'avérait que Aidrian aimait plutôt la mode que les études. Il n'avait jamais eut la chance de bien s'habiller, se coiffer, etc. Quand Andreo l'avait emmener magasiner pour la première fois, Aidrian était tombé en amour. Les vêtements, le style, le fashion, il adorait cela. C'est exactement pourquoi, à ses 19 ans, Andreo lui annonca qu'il allait partir pour l'Académie Barychnikov, en Californie, pour étudier le stylisme. C'était son cadeau de fête, Andreo disant que Aidrian méritait une vraie bonne chance dans la vie, et qu'il était mieux de la prendre et réaliser ses rêves comme tout autres enfants. Alors Aidrian fit un long trajet d'autocar et se rendit à Hollywood, seul avec une valise, des mauvais souvenirs mais aussi des bons, prêt à mettre un sens à sa vie. Andreo et Beatriz allaient lui manquer, mais il avait promis de retourner à chaque Fêtes et vacances à Chicago les visiter. Le plus difficile, c'était de quitter Beatriz. Elle était devenue une jolie petite adolescente de 15 ans. Un jour, il le savait, elle allait aussi suivre ses pas et venir à Barychnikov.

Self-centered.




Je n'ai pas grand chose à offrir. Une épaule, une oreille. Je suis quelqu'un qui sait se faire discret, mais qui aime bien donner son opinion de temps en temps. Je ne suis pas gourmand ou sportif, je n'ai pas un corps de rêve. Au contraire, je suis assez maigre, et je ne mange pas tout le temps. C'est peut-être une mauvaise habitude que j'ai développé durant mon enfance. Je ne suis pas agressif, si vous pensez que ma jeunesse m'a donné un côté rebelle et dangereux. C'est faux, je suis plutôt inoffensif. Je ne cherche pas le trouble, sauf si tu viens me chercher. Je ne suis pas un flirt, même si tout le monde croit que je flirt avec toutes les filles. J'ai un certain charme, je dois l'avouer. Cependant, il n'y a pas beaucoup de femmes qui m'intéressent. J'ai brisé des coeurs, j'ai fait pleurer des filles tout simplement parce que je n'ai jamais retourné leurs sentiments, sentiments que je n'ai jamais demandé non plus. On tombe souvent en amour avec moi parce que je suis compréhensif, à l'écoute de leurs blabla, et que parfois, on peut lire autre chose derrière mon simple sourire honnête et mes yeux calmant. Mais non, ne vous trompez pas mesdames, je ne suis pas en amour avec vous. Je suis quelqu'un de confiance, quelqu'un sur qui vous pouvez toujours compter. Par contre, ne comptez pas sur moi pour vous aider dans vos devoirs. Je suis de très loin l'homme le plus intelligent. Je n'ai pas un cerveau de Einstein, et je n'ai pas envie d'en avoir un. Après tout cela, pensez vous mieux me connaître? Je ne crois pas non, car je ne suis pas celui que vous pensez que je suis. Aidrian Cormac Phidelius Black, ce n'est même pas mon nom. Alors qui suis-je mis-à-part un homme qui a eut le droit à une deuxième chance dans la vie? Pourquoi moi et pas d'autres personnes? Vous, gosses de riches qui fêtent tous les soirs, vous êtes qui pour vous balader dans vos vêtements Versace et Gucci comme les rois et les reines de l'Académie? Rien, on est tous égaux ici. Je suis ici pour prouver mon talent en stylisme, et rien d'autres. Ne cherchez pas à me connaître, je ne me connais même pas moi-même. Ne me posez pas trop de questions car je suis le silence total sur mon passé. Personne ne le sait, personne ne le saura. Pourquoi parler du passé? C'est finit, et je vais l'oublier. Vous êtes encore un peu perdu? Tant mieux, je n'avais pas l'intention de vous faire la chose facile. Moins vous comprenez, mieux c'est.

Second personnality.


    PSEUDO : bouboux
    ÂGE : 16 ans
    PRÉSENCE : 5/7
    COMMENT T'ES ARRIVÉ(E) ICI : Je l’étais déjà.
    CÉLÉBRITÉ : Xavier Samuel
    AUTRE : Peace out





Dernière édition par Aidrian C. Black le Mar 1 Fév - 16:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 2:27

OMFG!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! XAVIER SAMUEL! J'ai besoin d'un lien avec toi! Sinon bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth R. Damn
    SingStar ♥

avatar

♦ MESSAGES : 666

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 9:42

    Bienvenue parmis nous:)
    Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emelia Dashwood

avatar

♦ MESSAGES : 153

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 14:32

Haaan je bave devant mon ordinateur....c'est pathétique je sais!
Bref, bonne chance pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidrian C. Black
    not weird, just special
    FASHION ♥

avatar

♦ MESSAGES : 28

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 15:14

Merci pour votre accueil jolies demoiselles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidrian C. Black
    not weird, just special
    FASHION ♥

avatar

♦ MESSAGES : 28

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 16:52

Désolé du DP, mais je crois bien avoir finit Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 21:56

    Bienvenue!:)
    Vivement un futur lien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   Mar 1 Fév - 21:57

Belle fiche.


Tu es : Validé!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aidrian C. P. Black ♠ dont touch my ladies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— FIGHT, BITCHES! :: The Beginning... :: 
Dude, who are you?
 :: PrésentationsValidées.
-