— FIGHT, BITCHES!

L'Académie Barychnikov. L'école d'art la plus réputée des États-Unis.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je ne t'imaginais pas comme ça

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Je ne t'imaginais pas comme ça   Ven 21 Jan - 17:20

C'était une matinée qui semblait comme les autres sauf qu'aujourd'hui nous étions samedi matin. Je m'étais levée de bonne heure trop tôt au point que je me surprenais. Je partis alors pour prendre une bonne douche et ranger mon appartement avant de me diriger vers l'Académie. J'enfilais alors une mini robe noire avec une paire de balerine blanche. Je pris alors mon sac à main blanc avec mes croquis à l'intérieur ainsi que mon journal intime. Puis je pris mes clefs de voiture avant de me diriger dehors pour aller vers l'Académie. Je pris alors le volant enn conduisant lentement et m'arrêtais au passage pour acheter un café au starbuck ainsi que quelques muffins au chocolat. Je repris alors ma voiture et arriva à l'Académie avant l'embouteillage pour arriver une bonne demi heure plus tard. Je marchais alors lentement autour dde cette école complétement vide avant de me diriger vers le seul endroit où je me sentais bien et inspirée. Je pris alors le chemin de la salle de bal avant d'aller m'assoir dans un coin de cette salle après avoir allumé la lumière. Je pris alors mon carnet de croquis et tentais de dessiner une magnifique robe à fourreau beige. Une robe dessinée pour ma cousine Taylor car c'était tout à fait son genre de porter des tenues comme cela. Dès que terminais de dessiner cette robe je pris alors mon petit carnet rose ou plutôt mon album photo. Je regardais à présent des vieilles photos de Phin et de moi. Je ne comprenais pas son départ moi qui pensais qu'on n'avait aucun secret l'un pour l'autre. Ensuite je regardais alors des photos un peu plus récente datant de mon arrivée ici avec Eileen, Taylor, Heather ou bien alors Victoria et moi c'est que je n'avais pas le temps de terminer quand j'entendis un bruit. Je levais alors la tête vers la porte quand j'apperçus un jeune homme. Celui ci semblait grand et plutôt beau garçon. En fait je le connaissais plutôt bien. C'était Jacen White un ami si on peut dire cela c'est qu'entre lui et moi nous étions amis parce que c'est plus de l'amour vache entre nous. Je refermais mon album avant de me relever et de le regarder discrétement il semblait ne pas m'avoir remarquer. C'est que ce serait mentir que de dire qu'il ne me plaisait pas mais au contraire il me plaisait un peu trop. Le truc c'est que je ne voulais pas être une fille de plus dans sa longue liste de conquête. En plus il ne savait pas être sérieux non c'était un truc qu'il ne connaissait absolument pas. Je me mis alors à sourire et à le regarder.
"Je rêve où Jacen a décidé de venir un samedi matin à l'Académie ou c'est une bonne blague? Je pencherais plutôt pour une bonne blague. Sinon tu sais que les filles faciles c'est pas ici qu'on les trouve."
Je regardais alors le jeune homme et je commençais déjà à me disputer avec lui. Il fallait dire que c'était soit cela soit succomber à son charme. Je m'avançais alors vers lui pour être bien certaine qu'il me reconnaisse avant qu'il ne se mette enfin à me répondre sans mettre rendu compte qu'une photo de Phinn et moi venait de tomber de mon album.
Revenir en haut Aller en bas
Jacen K. White
» He is your kind. // ADMIN.
avatar

♦ MESSAGES : 122

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Dim 30 Jan - 0:39

Samedi matin. La mer chante. Les oiseaux font des vagues. Le lait dans les céréales. Le bol dans le lavabo. Des pieds sur la table. Des yeux ouverts.

OUI. Jacen avait les yeux ouverts en ce samedi matin. Il se leva, au ralenti. Son bras ballant sur le côté de son corps, il ramassa ses clés et sortit de son appartement. Il marcha nonchalamment jusqu'au dépanneur. Rendu il s'acheta un café et y mis beaucoup de sucre. Il acheta aussi un brownie question de déjeuner. Après son envie de sucre passée et sa facture payée, il marcha et s'arrêta devant les portes de l'école, qui était sur son chemin. Il leva les yeux vers le ciel et lu l'insigne au-dessus de la porte. Il lu l'enseigne. «Asakémie Barachnitokv». Il plissa les yeux et rebaissa sa tête. Ses yeux rouges apparurent dans la vitre de la porte. Il la poussa et entra. Il se promena une bonne dizaine de minutes sans rien faire. Il passa les toilettes, où il fit un arrêt. Il alla dans l'aile de la danse, mais personne ne s'entraînait en ce samedi matin. Il alla à la bibliothèque se perdre dans les allées. Il se coucha même sur le plancher entre des livres de philosophie et de géographie. Son cellulaire qui trainait dans ses pantalons de la veille vibra alors il regarda son message et le remit dans ses poches ignorant un message d'un des invités de la veille. Jacen était sortit ce matin, car il ne voulait vraiment pas commencer le ménage de son appartement tout de suite. Il devait y avoir de la bière partout dans l'appartement allé jusque dans ses draps. Sans oublier le cendrier qui devait être plein et de la table en verre de son salon où il restait encore des restes de poudre. Il devrait tout ramasser ça à lui seul, car, personne ne restait pour ramasser. Même la ou les fille(s) qui étai(en)t parfois là le matin ne l'aidait pas. Elle(s) prenai(en)t souvent leur douche et partai(en)t avec leur vêtements, tout simplement et il devait tout ramasser lui-même.

Il passa finalement devant les portes de la salle de bal. Il y revint. Il les regarda et les toucha. Le bois était tellement doux! Ce devait être dû au vernis, mais c'était vraiment une sensation magnifique! Il prit la poignée....la poignée, ce n'était pas une poigne ordinaire! Elle était brune! Et il poussa. La porte ouvrit et il vit la grande salle, vide. Le plancher semblait vraiment confortable et il trouva qu'une comparaison avec celui de la bibliothèque s'imposait. Il s'avança et la porte se referma. Il continua d'avancer. Il fixa le mur et tout à coup, quelqu'un entra dans son champ de vision. Elle était jolie. Oui, c'était une «elle». Il s'avança donc vers elle. Quelque chose glissa des choses qu'elles tenaient dans ses bras. Il passa devant elle, alors qu'elle le regardait très étrangement, et ramassa une photo. Il y reconnu une fille, elle. C'était Emleen. Il se retourna, en manquant presque de tomber et lui tendit.


    Ceci est à toi Emleen chérie. Tu as de très beaux yeux!
Elle sembla gênée. Il passa donc sa main sur son bras, la flattant.

    Ne t'en fais pas! Ne sois pas gênée! On se connaît toi et moi! Dit....tu n'étais pas là hier soir! POURQUOI?
Et il la fixa. Puis, il s'assit par terre et se coucha de toute sa longueur. Il n'était pas un géant, mais tout son corps allongé, il le paraissait. Placé en croix, il regarda son visage de haut.

    C'est confortable, tu devrais essayer.
Puis il ferma ses yeux, ne voyant donc que ses beaux yeux sous ses paupières.

~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

EVERYDAY LIVE YOUR LIFE LIKE YOU'RE GONNA DIE NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Dim 30 Jan - 9:24

Il fit comme si il n'avait pas entendu ma remarque? Il fallait dire que c'était assez rare que je dise des remarques avant qu'on me provoque. Il semblait être dans un état normal enfin je veux dire le Jacen qui ne sort pas des remarques perverses et qui veut mettre toutes les filles dans son lit. Je le regardais tout en restant silenceuse la timidité m'ayant malheureusement envahit. C'est vrai qu'il était très beau ainsi comme à son habitude c'est peut être pour cela qu'il me plaisait autant. Je regardais alors le jeune qui ramassait ce que je venais de faire tomber allant jusqu'à même risquer de tomber juste pour cette photo. Il me la rendit et je me mis alors à lui sourire à la fois poliment mais aussi génée je rangeais alors cette vieille photo dans mon vieux carnet. Je continuais de le regardais dans un silence qui semblait vraiment très pesant. Je me mis alors une main dans les cheveux et je remis ma mèche à sa place initiale. Il brisa alors le silenceme génant encore plus qu'avant.

"Euhm.... merci c'est gentil je tiens énormément à cette photo."

Il continua de me complimenter passant sa main sur mon bras j'étais à la limite de devenir toute rouge. C'était stupide mais je n'avais absolument pas l'habitude de me faire complimenter par les garçons alors quand ils étaient aussi mignon que Jacen je perdais tout contrôle. Il me demanda alors pourquoi je n'étais pas là hier soir avant de s'allonger sur le sol. Je ne savais pas quoi dire mais je ne voulais pas passer pour une idiote une fois de plus je le regardais alors réfléchisssant à nouveau à ce que j'allais dire.

"Ben tu sais les soirées comme ça c'est pas mon truc. Tu vois, il y a trop de paillettes, de chansons stupides, des tenues aussi ridicule que chères et que l'on met une fois dans nos vies et de gens complétement dingues. C'est surtout qu'il faut dire que je n'avais pas de cavalier hier soir et pourquoi tu me demandes ça personne ne remarque mon absence à ce type de soirée d'habitude."

Je regardais alors le jeune homme qui continuais à me fixer tout en étant allongé sur le sol. Je ne comprenais pas du tout la raison de la question ni pourquoi il me regardais ainsi. A mon tour après avoir écouté son conseil posa mon sac à côté de moi et je me mis à m'allonger sur le sol regardant le plafond qui semblait vraiment large et beau. Puis je regardais le jeune homme dans les yeux c'est vrai que de près il semblait être encore plus beau qu'avant. Il fallait dire que ce n'était pas un crime d'admirer un beau garçon qui lui ne se génait pas.

"Sinon qu'est ce que tu fais ici de bon matin et surtout pourquoi tu restes ici c'est pas que je veux que tu partes..... enfin fait ce que tu veux."


J'avais l'air vraiment stupide face à lui surtout que je n'avais pas l'habitude de parler aux garçons mis à part mes amis. J'espérais que le jeune homme ne me prenais pas pour une idiote. Mon regard se tourna vers le plafond faisant mine de ne pas l'avoir regardé. Je fermais les yeux et j'immaginais alors le visage du jeune homme sentant qu'il me regardait sentant son souffle près du mien et entendant sa voix ce qui eut le don de me faire avoir les yeux tout en me faisant frissonner.
Revenir en haut Aller en bas
Jacen K. White
» He is your kind. // ADMIN.
avatar

♦ MESSAGES : 122

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Dim 30 Jan - 15:15

Jacen était encore péter ce matin. Il devait sentir l'alcool et habiller de ces vêtements de la veille, oui il se sentait un peu dégoutant. Il avait fait la fête à son appartement et il le faisait le vendredi, ainsi, il ne dormait pas beaucoup et le samedi, en prenant ça relaxe, tout en faisant le ménage et encore la fête le soir, le dimanche, il pouvait vraiment se reposer et surtout, dormir jusqu'à une heure ou deux de l'après-midi. Là, il ne pensait qu'à son appartement sale. Il se concentra donc sur la réponse d'Emleen. Elle n'était pas là, car, elle n'en avait peut-être pas eu vent, mais ça elle ne le dirait pas. Puis, parce qu'elle ne voulait apparement pas y aller seule dans ces soirées car elle donna comme excuse le fait de ne pas avoir de cavalier. Il se dit qu'il aurait très bien pu être son cavalier et elle sa «cavalière»...mais il retint ses paroles. Elle avait aussi parler de paillettes, de gens dingues et de chansons stupides. Bon, peut-être que le genre de musique de Jacen ne convenait pas à Emleen, mais plusieurs changeaient la musique dan la soirée, sans le demander. Il était vrai qu'il y avait des paillettes...beaucoup de filles venaient en robe à paillettes car c'était la mode à ce qu'il paraissait. Jacen n'aimais pas beaucoup ce tissus qui était si désagréable sur la peau quand il dansait coller avec une fille qui en portait une. Bref, ce n'était pas grave qu'elle n'ait pas été là. Puis même si elle était venue...il ne l'aurait peut-être pas plus vu et il lui aurait sûrement dit «pourquoi n'es-tu pas venue?». Les soirées qu'il organisait étaient toujours très pleine de gens et son loft était plein en passant par le salon, les escaliers pour y arriver, le balcon de sa chambre jusqu'à la rue. Il était très populaire et les gens aimaient venir se souler et s'enfiler des lignes avec lui. Du moins, c'est ce qu'il supposait puisque c'était toujours plein quand il lançait l'appel d'un party chez lui.
Emleen vint le rejoindre par terre. Il trouva cela amusant. Il la regarda.Elle lui demanda ce qu'il faisait ici un samedi matin.


    Comme je t'ai dit, j'ai fait une fête chez moi hier soir et j'avais pas envie de touuuuuutttt ramasser seul. Je suis donc venu....me promener. Je suis tomber sur toi. Tu fais quoi ici toi? Un samedi matin personne vient perdre son temps avec des photos? Haaaa tu es en photo? Non...me semble que non...


Puis, il fixa le néant. Il revint à ses esprits après un bon 5 secondes d'absence. Il la regarda. Elle fixait le plafond, il fit donc de même. Puis, il la regarda à nouveau et lui demanda ce qu'elle en pensait.

    Alors? Confortable? J'aime bien la couleur de plancher ici. Puis ce plafond est sûrement le plus beau que je n'ai jamais observer. Je pourrais en faire poser un chez moi, au-dessus de mon lit pour me réveiller en regardant un magnifique plafond comme celui-ci.
En fait, ce plafond était très régulier, de base pour une grande salle comme celle-là. Seulement, lui, il y voyait de petits nuages et autres formes étranges...c'est ce qui en faisait une merveille en ce samedi matin hors du commun. Il devait en avoir prit pas mal dans la nuit pour avoir encore des effets à cette heure-ci. D'ailleurs, quelle heure était-il?

    Hey! Dit. Tu as l'heure? Je ne suis pas pressé, mais...je ne sais pas....je ne sais plus. Sa va?

~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

EVERYDAY LIVE YOUR LIFE LIKE YOU'RE GONNA DIE NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Dim 30 Jan - 16:03

Il semblait pas très bien il avait fait la fête toute la soirée d'hier. C'était certain le connaissant il avait le don de faire les plus belles fêtes du quartier. Il faut dire que je serais venue si il m'avait invitée mais il ne l'avait pas fait à mon grand malheur. Il fallait dire que je détestais m'inscrustais à une soirée. Moi au contraire de Jacen j'avais passé une soirée super calme dans mon appartement avec mes carnets et ma petite soeur en faisant du tri dans mes affaires. Après un bon film je me suis endormie sur mon lit. Je sais on dirait une vieille fille alors que je n'ai que 20ans. Oui je ne sais pas m'amuser et j'en suis fière. Je continuais à admirer le plafond faisant mine de ne pas le regarder et savoir qu'il me regarde. Il m'expliquait alors pourquoi il était ici et ce qu'il me dit me fit sourire c'est vrai que vu les fêtes qu'il faisait j'immaginais les dégats le lendemain. Je me mis alors sur le côté et le regardais alors dans les yeux. Il me retourna alors la question je continuais alors à sourire.

"Si tu veux je te file un coup de main mais à la seule condition que tu payes le déjeuné et au contraire de tes groupies moi je mange énormément. Sinon j'aurais bien voulu venir à ta soirée et tu ne m'as pas invitée parce que je n'aime pas m'incruster. Au fait, ma soirée d'hier c'est passée calmement un peu de tri dans mes vêtements puis je me suis endormie devant un film. Je sais c'est ennuyant mais je suis ennuyante.Cette pièce c'est la seule pièce où je peux me retrouver seule sans personne pour me dire ou reprocher quelque chose. Puis si je suis là c'est parce que cette pièce m'inspire mais la nostalgie m'avait envahie donc je regardais ces photos. Et oui j'ai quelque photos où je suis dessus."


Mon regard se tourna ensuite sur le plancher qui lui aussi en plus d'être confortable semblait très beau. Jacen m'avoua que ce plafond lui plaisait beaucoup au point qu'il voulait le même pour sa chambre. Je riais alors à cela me demandant à quoi pouvait bien ressembler ma chambre mais j'avouais bien que ce plafond était magnifique. Je regardais à nouveau le plafond avant de regarder le jeune homme mon Dieu ce que c'est yeux étaient magnifiques. Je tentais de garder mon calme avant de répondre à sa question.

"Tu sais quoi je veux bien avouer que c'est l'un des plus beau plafond que j'ai jamais vu après celui qui est chez moi c'est même une des raisons pour laquelle je l'ai pris. Mais je trouve aussi que ce plancher est super confortable je trouve c'est peut être parce que je suis étrange comme fille. Pour répondre à ta question tu as raison."

Mes yeux se mirent à fixer les siens jusqu'à ce qu'il me demanda l'heure qu'il était. Je me tourna alors vers mon sac à main et je vérifiais l'heure sur mon portable. Mes yeux se tournèrent alors vers lui qui me demandait alors si j'allais bien.

"Il est 11h10. Moi je vais bien mais j'ai un peu froid mais c'est plutôt à toi blondinet que je devrais demander. Tu veux que je te rammènes chez toi?Cela ne me dérange pas c'est sur mon chemin comme cela je te donnerais un coup de main si tu as besoin de moi bien sûr."

Sur ces mots je décidais alors de me relever remettant ma robe correctement et regardant le jeune homme guettant sa réaction car il avait l'habitude de me surprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Jacen K. White
» He is your kind. // ADMIN.
avatar

♦ MESSAGES : 122

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Dim 30 Jan - 17:18

Jacen savait bien que quand on avait des photos, il était possible d'être dessus, mais dans un moment de confusion, il l'avait cru en photographie. Puis elle lui parla aussi du plafond, celui qu'il voyait tellement joli avec ses nuages et autres formes. Il ferma ses yeux et pensa à tout cela. Emleen lui offra alors son aide pour son appartement. Malheureusement, il avait déjà déjeuner, mais il avait peut-être quelque chose qui trainait. Puis, il était déjà 11h10. La journée allait vite. Il pensa donc plutôt à un dîner. Emleen se leva et elle le regarda. Elle trouvait qu'il n'allait pas bien. Lui portait était très bien dans sa tête. Bon tout était un peu au ralenti et il hallucinait des formes, mais ce n'était pas bien grave. Puis, il remarqua qu'elle l'avait appelé blondinet.

    Pour qui tu te prends pour te donner le droit de m'appeler «Blondinet»? Je ne suis pas blond. Je tire presque sur le brun. Je suis un châtain foncé et je déteste les petits noms d'enfant de 5 ans! Sache-le!
Et il reposa son corps sur le sol. Mais décida finalement de se lever. Il le fit trop rapidement pour son état. Il s'arrêta donc, planter debout, une drôle d'expression sur le visage car tout tournait autour de lui. Il finit par regarder Emleen.

    Que dirais-tu d'un petit dîner, amical, au restaurant pas loin? Parce que je n'ai rien chez moi et à l'heure qu'il est, déjeuner ça ne me dis pas. On peut aussi commander de quoi chez moi. Ça pourrait être agréable un peu de temps ensemble.
Lui dit-il, sentant les effets se dissiper. Ce n'était pas du tout instantané, mais il a l'impression que son levé rapide a probablement participé à cela. Il pensa donc à de la nourriture. Toute la bonne nourriture qui se trouvait dans ces restaurants de la ville. Décidément, il n'avait pas finit de débuzzer. Il attendait la réponse à son invitation de la part d'Emleen, car plus ça allait et moins il avait envie d'attendre. Son ventre gargouillerait sûrement bientôt.

~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

EVERYDAY LIVE YOUR LIFE LIKE YOU'RE GONNA DIE NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Lun 31 Jan - 16:37

Je ne comprendrais jamais vraiment les hommes un coup ils étaient les plus gentils et adorable qu'on est jamais vu et l'instant d'après ils étaient les pires idiots que la terre n'est jamais vu. Il faut dire qu'ils sont vraiment compliqués je me demande même comment on peut les aimer voire plus. Je regardais alors le jeune homme et comprit enfin la situation. Il était encore une fois défoncé à croire qu'il trouvait cela amusant moi je trouvais cela stupide. Je restais bouche bée devant sa réponse à croire que je venais de dire que c'était l'homme le plus stupide du monde. Il semblait tout aussi vexé que je venais de le devenir. Non mais il me prenait pourquoi un défouloir? Et ben non je ne suis pas son idiote si il veut s'amuser il a qu'à voir ses amies ou conquêtes. Je le regardais furieuse laissant croire que je n'allais pas le laisser faire.

"C'est bon tu peux te calmer cinq minutes je voulais juste être gentille tu sais faire comme les filles normales mais commes tes garces! Alors rends moi un service puisque tu veux pas que je t'appelle blondinet alors évite de m'appeller ma belle tu veux!"

Non mais je vous jure c'est pas parce que je suis gentille et timide qu'il y a écrit idiote sur mon front. Mais j'y étais allée un peu fort sur le coup. Ce n'était pas mon genre d'être comme cela mais avec lui il faut dire que je ne me controlais pas. Oui je suis étrange mais si je ne l'étais pas alors je ne serais pas Emleen Keyla Smith. Il se décida enfin à s'aider après de multiple essais pour le faire je ne pus m'empêcher de rire puis d'afficher un sourire en voyant sa tête. Il me proposa ensuite de diner avec lui dans un coin tranquille entre amis. Il trouvait agréable le fait que nous partagions un moment ensemble. Je sortis alors mes clefs de voiture de mon sac tout en regardant la photo que j'avais fait tombé toute à l'heure. Cela faisait un moment que je n'avais pas été si heureuse dans les bras d'un garçon que dans ceux de Phinn. Il fallait dire que lui à la différence de Jacen savait comment me prendre et me faire sourire. Que ce temps là me manquait je me demandais quand j'allais le retrouver ce doux et merveilleux moment de la vie. Je cessais ma rêverie lorsque je remarquais qu'il attendait une réponse de ma part.

" Désolée je pensais à de vieux souvenirs avec un très bon ami à moi. Enfin bref oui je veux bien aller manger un bon coup avant commencer tout le rangement. Ca te dis d'aller commander une pizzas qu'on se mangera un peu avant de ranger tout cela. Bon suis moi je ne suis pas garée très loin."

Je me dirigeais alors vers la porte et je me retournais le sourire aux lèvres vérifiant que le jeune homme me suivait. De plus, je me dirigeais vers ma voiture, je déposais mon sac dans ma nouvelle voiture. Il fallait dire que j'aimais les belles voitures et que je pouvais me permettre d'en acheter. Cette fois ci ce fut une audi A6 noir tout équipée dernier cri cadeau de mon cher papa pour noël. Je m'installais alors vers le côté conducteur en regardant alors le jeune homme qui admirait mon vehicule ce qui me fit sourire à noveau.

"Bon alors tu n'as jamais vu une fille qui aime les belles voitures? Au fait, où tu veux qu'on aille jeune homme?"


Je regardais le jeune homme mettant la clef dans le contact et faisant ronronner le moteur avant de sortir du parking de l'Académie tout en attendant la direction du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Jacen K. White
» He is your kind. // ADMIN.
avatar

♦ MESSAGES : 122

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Lun 31 Jan - 17:20

Jacen remarqua quelque peu la frustration dans les propos d'Emleen. Il les oublia rapidement et se dirigea déjà vers la porte. Puis, il la fixa. Elle semblait perdue. Il attendit. Elle finit par revenir à elle-même et s'excusa de son moment d'absence. Elle pensait au passé, chose assez mauvaise dans une société comme la nôtre. Puis, elle répondit à sa question, par une question. HAAAA décidément, les femmes. Jacen fit comme si de rien était et il la laissa agir. Elle lui fit signe de la suivre. Ils prendraient sa voiture. Pas que Jacen aimait se faire conduire, même que c'était le contraire. Il avait toujours détester être passager. Il aimait conduire, avait du style en conduite et se proposait toujours pour amener les autres. Bon il est arrivé quelques fois où, il a dut se laisser raccompagner car l'alcool coule souvent à flot autour de lui, mais c'était les seuls cas. Il la suivit quand même et elle devait avoir peur qu'il se sauve puisqu'elle s'arrêta pour regarder s'il la suivait bien. La question est : Peut-on mal suivre quelqu'un? Il répondrait philosophiquement plus tard, ou il demanderait à son frère de lui expliquer cette question philosophique. Ils arrivèrent rapidement dehors. Jacen suivit Emleen, puis ralenti. Avait-elle vraiment une Audi A6? C'était impossible! Comment en était-elle arrivé à choisir une voiture comme celle-là? Les femmes choisissent pour le style et non la performance! Ou bien elle ne savait pas ce dont sa voiture était capable ou bien elle le savait et cela faisait d'elle une femme...qui aimait les voitures? Impossible. Complètement impossible. Il resta plant, béa, sans comprendre. Elle le regarda et tout en riant, lui demanda pourquoi elle ne pouvait pas aimer les belles voitures. Jacen pensa à lui-même que les belles voitures de ce monde ne contenait pas l'Audi A6, mais il était vrai que c'était une belle voiture. Surtout noire sous ce soleil, ça avait de la class. Par contre, avec le soleil assez souvent présent en Californie, elle aurait dû opter pour le «blanc ibis» ou «l'argent glacial métallisé». Il n'embarquerait pas dans ces détails, surtout pas avec une femme, qu'elle s'y connaisse ou non. Puis, elle lui demanda où il avait envie d'aller manger. HA OUI! Le dîner. Il avait presque oublier avec toutes ces pensées. Il bougea donc ses fesses et alla les mettre sur le côté passager. Il se sentit mal à l'aise un bon moment, mais le luxe de la voiture le mit vite en confiance. Bien entendu, cela n'égalait pas avec la Ford Mustang de collection de son père, une des seule éditions les plus chères au monde, mais il s'en contentait bien. Il répondit enfin à la question de la jeune Emleen.

    Bien, il y a la «Village Pizzeria» dans le Yucca Corridor, mais si tu as envie de sushis et que c'est moi qui paie, on peut aller au Kabuki. À toi de voir, dans les deux cas je connais les directions si tu ne sais pas par où passer.

~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

EVERYDAY LIVE YOUR LIFE LIKE YOU'RE GONNA DIE NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Mar 1 Fév - 15:28

Le jeune homme semblait étonné de voir ma voiture. Il fallait dire que les garçons n'avaient pas l'habitude de voir une belle voiture conduite par une fille. Oui j'aimais les belles voitures et surtout la puissance sous le capot. Cette passion date de mon adolescence il fallait dire que vu que mon père n'avait pas de fils il a du profiter de sa passions avec ses filles c'est à dire ma soeur et moi. Donc depuis notre plus jeune enfance nous allions au circuit de formule un ainsi que les salons de l'automobiles du coin. Je profitais alors de ma passion pour les véhicules afin de pouvoir conduire les plus beaux modèles. C'est pour cela que je changeais assez souvent de voiture depuis que j'ai mon permis passant de la Porsche à la Mercedes jusqu'à la Audi toutes les marques de luxe et de voitures puissantes y sont passées. Il faut comprendre que j'adorais conduire vite et bien il fallait dire que je conduisais plutôt vite et bien. Une conduite souple qui en surprenait et rassurait plus d'un. Et oui les femmes savent conduire aussi bien voire même mieux que les hommes. Mais il fallait aussi ajouter que Jacen avait aussi une voiture magnifique dont je n'ai jamais eut la chance de conduire. Je regardais le jeune homme qui me proposait de soit aller manger une pizza soit des sushis. Il fallait dire que j'avais plutôt faim et que je n'appréciais pas trop les sushis tout contrairement aux jeunes filles qui tenaient absolument à leur lignes. Je regardais très rapidement le jeune homme avant de regarder à nouveau la route. Je sentais qu'il redevenait un peu lui même.

"Je serais bien tentée par une pizza il faut dire que j'ai vraiment très faim. Tu sais il ne faudrait pas me prendre au mot car sinon tu risques de payer très cher. Ne t'inquiète pas pour le chemin je connais très bien la route. "

Je conduisais rapidement mais sans nous mettre en danger et sans conduire trop vite. Mes yeux fixant la route prete à réagir au moindre danger. Je m'arrêtais un moment au feu rouge avant de regarder le jeune homme un moment le temps que le feu devienne vert. La curiosité m'envahissait et ce malgré le fait que depuis tout à l'heure j'avais une question à me poser.

"Au fait tu je voulais savoir une chose toi qui as l'air intelligent comment tu peux être avec des filles aussi idiotes et stupide tout en les appréciant? Je sais c'est stupide mais je suis toujours aussi curieuse mais tu peux ne pas me répondre."

Je regardais alors de nouveau la route sentant qu'il me regardait pourquoi ça je ne sais pas. La radio diffusant une chanson que j'adorais alors je la freudonnais tout en garant mon véhicule. J'éteignis alors le moteur du véhicule tout en reprenant mon sac et en enlevant la clef du contact il fallait dire que j'étais multifonction. Je descendis de ma voiture attendis que Jacen me rejoigne avant de fermer les portes et de rejoindre le restaurant. Je le regardais encore en attendant toujours une réponse à la question que je venais de poser mais même si je lui avais laissé le choix de répondre je souhaitais vraiment entendre son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Jacen K. White
» He is your kind. // ADMIN.
avatar

♦ MESSAGES : 122

Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Mer 2 Fév - 17:14

Jacen commençait à sentir un trou à la place de son estomac et finalement, il fut bien heureux qu'Emleen ne soit pas une prétentieuse superficielle et qu'elle ait choisi la pizza. Ils allèrent quand même vite. Jacen avait confiance en elle. Il commençait à se sentir mieux, mais à plus se sentir physiquement aussi. Il avait envie d'une douche, mais ça attendrait car la pizza urgeait bien plus pour le moment. Alors qu'ils arrivaient et qu'il pouvait presque sentir l'odeur de la pizza qui émanait du restaurant, Emleen lui posa une question. Jacen figea. C'était quoi ça? «Au fait tu je voulais savoir une chose toi qui as l'air intelligent comment tu peux être avec des filles aussi idiotes et stupide tout en les appréciant? Je sais c'est stupide mais je suis toujours aussi curieuse mais tu peux ne pas me répondre.» Jacen ne savait pas trop quoi faire. Emleen se stationna. Elle arrêta le contact, ramassa son sac et sortit de la voiture. Jacen sortit aussi. Ils se mirent en marche vers les portes du restaurant.

    L'intelligence, je la tiens de mon éducation. Oui, je suis quelqu'un de cultivé et bien des gens ont de la misère à le croire. Ils pensent tous que Julian a tout. Julian agit bien, c'est là qu'est la différence. Moi je suis le plus vieux, le bad jumeau...Puis les filles que je fréquente ne sont pas toutes de cruches. Oui, celle de la semaine passée avait les cheveux blonds et le cerveau avec et ça, je m'en rend compte. Seulement, j'aime fréquenter et ne pas m'attacher. C'est toujours plus facile ainsi. Je ne sais pas pourquoi je suis ainsi, mais je suis ainsi. Jamais je ne serai romantique. Pas une femme ne me fera changer. Bien sûr, j'ouvre les portes aux dames, mais c'est être gentlemen, pas romantique. Je sais où est la limite, mais pas les femmes. Les femmes aiment tout. La moindre petite attention la rend gaga et elle est scotcher à toi. Moi, je ne me scotch pas à une fille. Il est bien sûr, possible que je fréquente plusieurs fois les même, mais ça n'aboutira pas pour autant. Puis pour apprécier une femme peut importe son cerveau, il suffit de regarder la poitrine. C'est si facile apprécier une femme qui ne sait pas ce qu'elle dit quand elle parle, quand elle a un beau physique sous la tête. N'importe quelle femme peut baiser comme une déesse avec le bon partenaire et un peu de pratique. Même chose pour vous, les filles. Si j'étais un vrai stupide qui dit n'importe quoi et qui ne sait jamais de quoi il parle, un blond, MAIS que tu sais que j'ai une grosse queue et un corps de rêve, tu vas être capable de me tolérer de temps en temps. Je sais, je suis vulgaire.
Jacen avait été cru. C'était plutôt facile à répondre à la fin. Ils prirent place à une table et attendirent la serveuse. Comme prévu, l'odeur planant dans le restaurant lui donna une faim immense. Ça commençait vraiment à être insupportable. Il vit une serveuse non loin, il croisa son regard et lui fit de beaux yeux. Celle-ci vint à leur rencontre. Jacen commanda la pizza pour Emleen et lui. Il prit moitié moitié pour être sur de contenter son appétit et celle de sa partenaire de dîner en ce samedi. Puis, quand elle partit, il regarda ses fesses, comme à l'habitude et revint vers Emleen.

    Tu vois comment le physique est un atout. Un laid aurait pu attendre encore une bonne dizaine de minutes sans tactique...
Et il prit une gorgée du verre d'eau trop glacé qu'il y avait toujours sur les tables de restaurant. Il se gela les dents et commença à avoir hâte de recevoir breuvage et nourriture.

~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

EVERYDAY LIVE YOUR LIFE LIKE YOU'RE GONNA DIE NOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Feuille de personnage
— Relationship :

MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   Dim 20 Fév - 15:13

Ce que Jacen me disait avait deux réactions en moi. La première c'est que je trouvais qu'il avait raison parce que nous les femmes sommes soucieuses de tout du moindre détail. II fallait dire que les filles se souciaient beaucoup plus de l'apparence des hommes même si elles affirment le contraire. Mais d'un autre côté je le trouvais supperficiel et pervers à croire qu'il n'y avait que le sexe entre les hommes et les femmes mais je ne suis pas d'accord. De plus chaque personne trouve une personne subblime alors qu'une autre personne ne peut pas la trouver belle. Et à ce que je voyais il se classait dans la catégorie des beaux ce qui ne m'étonnait pas. Je mis alors ma main dans mes cheveux en regardant le jeune homme prendre sa commande en affirmant alors que ce qu'il disait était vrai. Je ne savais que dire ou faire alors je réfléchissais au meilleur moyen de lui répondre.

"Je suis d'accord avec toi sur certains points mais il n'y a pas que le physique il y a aussi le mental. On aime quelqu'un pour ce qu'il est à l'intérieur mais on est d'abord attiré par le physique. Oui quand un jeune homme que je trouve subblime s'adresse à moi oui je lui réponds et je peux aller presque loin avec lui mais j'ai besoin de sentiment pour être attiré par quelqu'un d'intelligent et de sincère. Mais bon je ne veux pas tout moi tu me connais j'ai juste de besoin de quelqu'un qui me connaisse pas qui me donne tout. J'ai mon carractère mon éducation qui s'opposent des fois ce qui montre que je ne suis pas aussi douce et docile que l'on pense. Tout le monde pense mais personne ne sait vraiment. Enfin bref j'avoue que pour la vendeuse tu as raison et c'est rare que je l'avoue. A titre de renseignement je suis dans qu'elle catégorie."

Je regardais alors le jeune homme souriant en me servant aussi de l'eau tout en attendant la serveuse qui revint très vite avec la pizza un numéro de téléphone et un regard mauvais pour moi ce qui m'énervait tout en me faisant rire. Je détestais qu'on me regarde ainsi à croire que je suis une pure idiote. Je massacrais alors cette serveuse tout au long du chemin faisant plaisir au jeune homme.

"On dirait qu'elle m'a prise pour ta petite amie c'est plutôt drôle tu ne trouves pas. Bon on devrait peut être commencer à manger tant que c'est chaud. Sinon si je continue de poser des questions stupides arrêtes moi tu veux bien."

Je pris alors une part de pizza que je commençais alors à manger. C'était un peu plus chaud que prévu mais qu'est ce que c'est bon! Je posais alors ma part de pizza et je regardais alors les gens autour de nous. La gourmandise c'est comme la curiosité c'est un vilain défaut.

"Au fait je voulais ajouter quelque chose à ce que j'ai dit tout à l'heure. Je pense qu'il faudrait arrêter de dire que tu es le vilain jumeau tu es juste différent de ton frère et c'est normal j'aime bien ta personnalité et je la trouve assez rare sur cette terre même si des fois j'ai des envies de meurtre en t'entendant parler."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne t'imaginais pas comme ça   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne t'imaginais pas comme ça

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— FIGHT, BITCHES! :: The School... :: 
La salle de bal.
-